Uber se retire de l’Asie du Sud-Est

La société américaine de VTC a cédé lundi 26 mars ses activités en Asie du Sud-Est à son concurrent régional Grabl. Celui-ci s’empare des activités de transport et de livraison de nourriture d’Uber en Asie du Sud-Est, en échange d’une participation de 27,5% .

Il s’agit pour Uber du plus important retrait d’un marché où l’Américain était soumis à une forte concurrence, et où le nouveau patron de la firme, Dara Khosrowshahi, cherche à enrayer d’importantes pertes et surmonter une série de scandales. Après une autre bataille acharnée en Asie, Uber avait cédé en 2016 ses opérations en Chine à son rival Didi Chuxing en échange d’une participation, et l’an dernier, la firme américaine a fusionné ses activités en Russie avec le géant de l’internet Yandex.

Créée en 2012, Grabl a beaucoup investi dans sa flotte régionale et totalise actuellement 2,1 millions de chauffeurs à Singapour, en Indonésie, Malaisie, Thaïlande, Birmanie, Cambodge et aux Philippines.

Inscrivez-vous à notre newsletter pour rester informé des dernières nouveautés technologiques !

Logo autotech