Github victime de ddos ​​assaille des statistiques pour plusieurs jours

Github, plate-forme collaborative, a tout simplement été l’objectif d’un assaut de hackers plutôt remarquable.
En effet depuis de nombreux jours l’infrastructure de la plate-forme subit des agressions documentaires il y a quelques jours nous parlions de 1,35 téraoctet et la veille, il y avait eu des pics à 1,7 téraoctet. Indépendamment de ses attaques de rupture de fichiers, le site Web collaboratif a plutôt bien réussi, ayant résisté à l’assaut ou échoué pendant seulement quelques minutes.
Assauts de Ddos, sortes d’agression préférées par l’intermédiaire de pirates
Les attaques de Ddos sont l’une des armes favorites des hackers, qu’ils ont utilisé au début des 12 mois contre les banques néerlandaises, par exemple. C’est une forme d’intrusion qui cherche à surcharger le serveur, avec l’intention de le rendre indigne de fonctionner.
Certes, les serveurs de support d’un site internet s’avèrent être hors service suite à un assaut de ce genre. Et le processus est assez agressif, étant donné qu’une multitude de requêtes leur sont envoyées, que les serveurs ne peuvent plus satisfaire. C’est loin alors qu’ils sortent et le site Web n’est pas disponible avant le redémarrage.

Exceptionnellement, ce type d’attaque ne prévaut pas réellement alors que les sites sont fréquemment mis à jour comme github, notamment parce que ses serveurs bénéficient de dispositifs de sécurité jugés verts.

Github, déjà centré sur une attaque en 2015
En effet, les serveurs jouent le rôle de filtres, généralement puissants. Mais quelque chose d’unique, les hackers ont fait leur intention avec github, probable en attaquant un des dispositifs de chargement de la page web. Grâce à l’appropriation d’une adresse IP, les hackers ont été en mesure de vaincre les pièges associés au système de sécurité proposé à l’aide du serveur.

Cependant les hackers ont eu du mal avec cet assaut et ont travaillé dur: avec 1,35 téraoctet d’informations obtenues au moyen des serveurs, c’est une attaque d’une densité rare. À long terme, le site Internet github ne sera plus opérationnel pendant environ dix minutes le week-end restant et les pics sont montés à 1,7 téraoctet lundi.

Plusieurs spécialistes d’assaut acceptent comme vrai que cette attaque est le résultat final d’un outil intelligent dans le voisinage, car il devient nécessaire d’avoir une expertise détaillée de la structure internet de github pour terminer l’assaut. L’intrusion précédente s’est produite en 2015. Elle s’est étalée sur cinq jours.

Inscrivez-vous à notre newsletter pour rester informé des dernières nouveautés technologiques !

Logo autotech