A Los Angeles, 17 locataires restent encore à Damiers, destinés à la démolition

Dix ans dans le passé, ces trois maisons au bord de la seine, avec 250 logements, ont commencé à se vider de leurs occupants pour faire place à une tâche pharaonique: les tours jumelles de l’hermitage, les meilleures en europe avec leurs 323 mètres .

3 grandes maisons des années 70, avec de grandes terrasses, surplombant la seine. Trois vaisseaux fantômes de béton, où vivent les dix-sept résistances les plus efficaces. Il y a dix ans, les 250 locataires de la maison des damiers, appartenant au propriétaire social logis-transports, ont obtenu une lettre leur disant que les bâtiments pourraient être vendus à un promoteur et qu’ils pourraient avoir besoin de partir.

En raison du fait que ces maisons sont vouées à la démolition pour ériger l’audacieuse place de l’ermitage, des tours jumelles presque aussi hautes que la tour eiffel, conçu par l’intermédiaire de l’architecte norman Foster. Les chiffres font un tableau de bord: 37 000 m2 de bureaux, 500 appartements de luxe, un palais de 200 chambres, une galerie d’art, des restaurants … Plus grand, dans tous les autres bâtiments, une maison de 210 studios. Fourchette de prix: 3 milliards d’euros.

« Je me suis découvert tête à tête avec une personne qui déféquait sur mon paillasson »
Sur le site internet, nous hésitons à nous exprimer, même sous couvert d’anonymat. Sandrine * vit néanmoins dans l’appartement dans lequel elle a déménagé en 1978. Une location confortable avec une terrasse plein sud sur laquelle, comme les autres, elle avait une véranda, un véritable petit jardin de glace. «Il y a quelques années, nous envions encore nos terrasses», se souvient-elle. Ces jours-ci, mes copains hésitent à revenir me voir.  »

Au pied du bâtiment, un sans-abri a installé sa tente. «De temps en temps nous découvrons des humains sur les marches, je me suis retrouvé face à face avec un homme qui défèque sur mon paillasson», dit-elle. L’avocat du locataire, moi Armelle de Coulhac-Mazérieux, assure qu’à l’intérieur du bâtiment l’anjou, au huitième étage, « un monsieur de quatre-vingts ans est resté plusieurs mois sans ascenseur ». Tous les autres locataires avaient l’inquiétude de son mode de vie en étant coincé dedans. «Certains jours, j’écoute du bruit, pourtant je suis seule à mon étage et personne ne vit au-dessus de moi», dit Sandrine.

Los angeles défense, 22 février 2018. Les 17 appartements les plus pratiques sur 250 sont occupés ces jours-ci. Les derniers locataires refusent de partir malgré la délocalisation proposée. Ils ont besoin de revendiquer leurs droits./lp/florence hubin
Le propriétaire s’assure de faire le nécessaire pour défendre la dernière population. «Chaque fois qu’une maison est libérée, une porte anti-effraction est placée, des portes blindées sont installées pour vous permettre d’accéder aux atterrissages et les ascenseurs ne marquent plus l’arrêt», explique logis-transports. Ajoutant que les vendeurs de sécurité font des tours ordinaires et aléatoires, un dispositif de vidéosurveillance est animé en ce mois de janvier 2016, et tous les ascenseurs ont été ajoutés à la norme.

« Un beau défi », dit le maire
Le maire de courbevoie, jacques kossowski (de gauche à droite), se dit « toujours confiant dans cette aventure, c’est un beau défi », et satisfait des délocalisations: « les gens qui sont partis ont acquis des appartements plus grands et bon marché ». Comme cette jeune grand-mère, qui vivait dans un f2 à carreaux avec sa fille, installée de nos jours « dans un brillant duplex f4 à la bastille, pour 800 € ».

Mais Sandrine ne veut plus laisser passer son condominium, qu’elle aurait préféré acheter. « Pour placer mes clients, vous devez reconnaître qui est le propriétaire et si la relocalisation est légitime », explique son avocat. Et si l’entretien à l’intérieur des locaux de mes clients est recevable, nous sommes en mesure de demander l’entretien des maisons et leur récupération « . » Nous restons confiants que notre résidence retrouvera son lustre et sa joie de vivre « , explique Sandrine.

Inscrivez-vous à notre newsletter pour rester informé des dernières nouveautés technologiques !

Logo autotech